Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2013

SARTANA DE LA JAQUETTE

$(KGrHqJ,!owE9dJ)Zfp9BPZ1Dj4zCQ~~60_12.jpg

Kurt Bridel décrit ainsi l’accoutrement de Garko dans Les Colts de la Violence : un vieux polo pourri (c’est amusant ça !) et une veste de l’armée. Oui, mais de quelle armée ?

La vareuse en drap de laine bleu foncé, à double rangée de boutons de cuivre, que revêt cérémonieusement Sartana lorsqu’il part mettre à sac, m’a tout l’air d’une jacket d’enfoiré nordiste ! La passementerie n’en est pas folichonne mais ça reste quand même plus sexy qu’un long frock. Deux étoiles à l’épaulette marquent son rang de général. Il ne porte pas de guêtres rouges mais cependant, si on cherche à l’insérer un tant soit peu à la réalité historique, j’incline à penser que c’est un jayhawker pur et dur, un fanatique unioniste qui, avec sa smala de coupe-jarrets, emmerde (le mot est faible !) les malheureux planteurs alentour…

Ah zut un anti-esclavagiste qui fouette les muets, ça la fout mal ! C’est très vilain, même si le muet en question (Jerry Wilson) n’est que blanc.

Voilà sans doute pourquoi la tunique bleue de Sartana vire à l’ocre butternut sur l’affiche du film, le connotant brigand confédéré. Political correct-nénesse oblige. Et cette fois, la poussière de la piste n’y est pour rien.

Je sais, c’est pas le genre de détails qui interpellent les Bridel et compagnie. En dehors de gaver le monde avec leurs interminables énumérations, ils sont bons à rien.

 

bushwhackers - Copie.jpg

Un border ruffian qui aurait pu être Sartana

Commentaires

Marrant le mec qui poste à ma place ici, surtout son commentaire sur shoot'em up :)

Écrit par : tepepa | 15/09/2013

Ah mince c'est pas toi ? Dommage je commençais à te trouver presque bon. Je vais aller vérifier ça parce que qui me dit que c'est pas toi le faux tepepa...

Écrit par : Flingobis | 15/09/2013

L'outlaw de la photo a vraiment dans le regard une lueur de démence qui a pu inspirer le personnage de Sartana au signor Gastaldi. Flingo va toujours plus loin que les autres dans ses observations, et c'est pour ça qu’on l'aime et qu'on le suit !

Écrit par : Oncontinuedemappelerquinquina | 15/09/2013

Merci mon cher quinquina mais n’abusez pas de la situation.
Un westerner blanchi sous le harnais comme Gastaldi connaissait bien entendu ce genre de guérilleros qui existèrent au nord comme au sud plus sanguinaires les uns que les autres, et il s'en est inspiré pour créer Sartana.

Tepepa, je suis déçu. Effectivement tu n’es pas celui qui venait commenter ici intelligemment... L'imposteur est définitivement rayé des contrôles.

Écrit par : Flingobis | 15/09/2013

Les commentaires sont fermés.