Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2013

JARRY CONFER HICKOK

WB1.jpg

Jarry a vécu comme il lui plaisait avec ses trois attributs : la bicyclette, le revolver et l’absinthe.

Wild Bill a vécu comme il lui plaisait avec ses trois attributs : le cheval, le revolver et le whisky.

WB2.jpg

Commentaires

Le rapprochement ne s'impose pas vraiment. Tu es sûr qu'Alfred Jarrie était un adepte du pistolet?

Écrit par : tepepa | 01/05/2013

J'adore ! C'est vrai que Jarry avait comme Wild Bill a un sacré faible pour l'alcool électrisant et un goût prononcé pour les flingues, même qu'il avait contaminé Apollinaire :-) Mais j'ajouterai que ces deux mecs savaient aussi plaire à ces dames quand il le fallait à coup de "bullets" et à coup de bons et beaux mots (enfin pour Wild Jarry) :
"Alors que Jarry s’exerce à tirer au pistolet dans son jardin, survient la voisine, affolée :
- Mais arrêtez, misérable ! Vous aller tuer mes enfants !
- Aucune importance, Madame, je vous en ferai d’autres !"

Écrit par : Souris_117 | 01/05/2013

Oui c'était d'un goût exquis, Michael Davis peut en prendre de la graine !
Merci pour ce commentaire ciselé ma fille ! :)

Écrit par : Flingobis | 02/05/2013

Personnellement, Flingobis m’a contaminé pour les flingues :)

Sur son conseil, j’ai acheté un Colt Army 1860 Pietta avec lequel je n’ai eu jusqu’à présent aucun incident de tir sauf que je mets tout à côté. Il faut dire que flingo sait être persuasif. Peut-être un jour vais-je m’encarter aussi au FN! lol

Écrit par : tepepa | 03/05/2013

Les commentaires sont fermés.