Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2011

LE REVOLVER À TOTOCHE

tot1.jpg

tot2.jpg

tot3.jpg

Jean Tabary vient de nous quitter. En 1996, je l’avais longuement interviewé et il m’avait, entre autres, raconté ses souvenirs de jeune cowboy :

« J’habitais Montmartre, à côté de la place Jules Joffrin, tout près de la Porte de Clignancourt. Il y avait les fortifs. J’allais à l’école rue Ferdinand Flocon. Oh ! On s’bagarrait comme se battent des mômes ! C’était l’époque des westerns. Quand j’étais à l’École des Métiers d’Art, un gars avait fait un jeu de mots sur mon nom : "Quand on voit un colt, Tabary y est !"

 

tot4.jpg

Alors oui, le revolver de Totoche là qui envoie des morceaux de patate dans Belleville City, c’est authentique ! Un de mes frères avait bricolé son solido de cette façon, et ça marchait ! »

Sacrés frangins Tabary, précurseurs du potato gun et du criminal identificator !

 

tot.jpg

Commentaires

Super l'astuce patate. Moi qui jusqu'à présent ne les détourner que pour en faire des tampons ! Ma fille va apprécier, le revolver-patate c'est quand même plus fun que la peinture-patate !^^

Écrit par : Souris_117 | 29/08/2011

Les commentaires sont fermés.